/ Les témoignages et interviews

Interview de William Bouchet, praticien en médecine traditionnelle chinoise du réseau Médoucine

Il faut ouvrir ses horizons, aller vers différents praticiens pour se rendre compte qu'on apprend avec chacun d'eux.

Découvrez l'interview de William Bouchet, praticien en médecine traditionnelle chinoise du réseau Médoucine basé à Montbrison (42).

Fort de plus de 30 ans d'expérience dans sa profession, William partage aujourd'hui son parcours ainsi que ses conseils à destination des thérapeutes.

Découvrez la vidéo :

En résumé...

Bonjour William 😊, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Bonjour, j'ai effectué ma première formation en réflexologie plantaire dans les années 1982. Puis, j'ai continué avec une formation en réflexologie palmaire en 1985, et en Médecine Traditionnelle Chinoise en 1991. Enfin, je suis actuellement une formation en Réflexologie faciale (Dien Chan) et Expert en Réflexologie combinée avec C. BRETIN depuis 2019 et qui s'achèvera en 2022.

Combien de rendez-vous avez-vous environ par mois ?

Je suis aujourd'hui très pris. J'ai entre 45 et 50 rendez-vous par mois, et je continue à étudier chaque soir car je suis passionné par ce que je fais.

Comment avez-vous obtenu vos premiers clients ?

Au départ, comme c'est le cas pour beaucoup, je suis intervenu auprès de proches et d'amis.

Que faites-vous pour garder le lien avec vos clients ?

Je fais des journées où je leur apprends l'auto-massage ainsi que des conférences et des visioconférences.
Je suis également créateur d'un salon du bien-être dans ma région.
Aujourd'hui, de nombreuses personnes qui sont venues me voir me recommandent et le bouche-à-oreille fonctionne bien.

Avez-vous une autre activité ? Si oui, comment gérez-vous les deux ?

Non, si ce n'est que je fais la promotion de certains produits de soins naturels de laboratoires pour lesquels je suis revendeur avec ma conjointe. Je propose ces produits à mes clients lorsque cela peut leur être utile, mais c'est surtout ma conjointe qui s'en occupe.

Continuez-vous à vous former ? Quelle formation faites-vous en parallèle ?

Je suis constamment en formation, en Médecine Traditionnelle Chinoise et en Dien Chan mais aussi en Reiki. En ce moment, j'entame une formation Professionnelle de 2 ans en Réflexologie combinée - Dien Chan - Auriculothérapie et Iridologie.
Avec la médecine traditionnelle chinoise, on ne sait jamais tout : on est toujours étudiant en train d'apprendre et de découvrir de nouvelles choses. Il faut ouvrir ses horizons, aller vers différents praticiens pour se rendre compte qu'on apprend avec chacun d'eux.

Quelles seraient vos motivations qui vous donnent envie de pratiquer ?

La passion pour l'accompagnement de mes clients de manière naturelle et préventive.
Je suis perfectionniste et j'aime trouver des solutions pour sortir mes clients de leurs soucis de santé.
Avoir le retour de mes clients qui me disent aller beaucoup mieux depuis leurs séances est une véritable récompense. C'est également ce qui m'encourage à aller plus loin pour apprendre davantage.

"La solitude du thérapeute entrepreneur", qu'en pensez-vous ?

Je pense que c'est une chose qu'il faut faire évoluer vers plus d'échanges entre thérapeutes et en créant une synergie dans la profession.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans votre activité de praticien ?

Le manque d'information d'une part et de culture d'autre part pour les médecines complémentaires.

Si vous deviez donner une leçon à un praticien, apprise durant votre parcours, quelle serait-elle ?

Aimer les personnes. C'est important que les gens sentent qu'on les aime et qu'on les écoute vraiment.
Je conseillerais aussi de continuer à se former et à apprendre. Le métier de thérapeute est un métier d'étudiant.

Quels sont vos objectifs pour ces prochains mois ?

Développer mon cabinet, mettre l'accent sur la médecine préventive, apprendre aux gens comment prendre soin d'eux.

Quel serait votre dernier conseil pour un praticien en médecines complémentaires qui essaye de développer son activité ?

Ecouter avec attention ses clients. La qualité primordiale d'un thérapeute est de savoir écouter.

Êtes-vous content du réseau ? Pourquoi ?

Au début, j'ai trouvé le coût important pour ma bourse mais aujourd'hui, je ne le regrette pas. Je trouve que c'est un organisme sérieux, rapide et bien organisé. J'en suis très satisfait et je le conseille à des collègues thérapeutes.

Quel service préférez-vous chez Médoucine ? Pourquoi ?

L'organisation générale et la rapidité d'information.
J'apprécie également toutes les communications qui sont faites entre praticiens, cela permet de se connaître et de partager.

Selon vous, est-il important quand on est praticien d'être dans le réseau Médoucine ? Si oui, pouvez-vous expliquer pourquoi ?

Oui, c'est important parce que cela ouvre d'autres horizons et permet de mieux s'organiser, de façon générale mais aussi en détails.

Si vous deviez recommander Médoucine à un praticien qui hésite, que lui diriez-vous ?

Je dis d'adhérer à Médoucine parce que souvent, les praticiens ont du mal à communiquer de façon performante.

Un grand merci à William pour avoir partagé son parcours de thérapeute lors de cette interview enrichissante.

Retrouvez William sur son profil Médoucine, ainsi que sur son site internet.

Si vous aussi, vous souhaitez rejoindre le réseau des praticiens certifiés en médecines douces en France et développer votre activité, cliquez ici.