/ Nos articles

Organiser des ateliers en entreprise : comment faire ?

Que ce soit pour sensibiliser les employés à l’importance de la prévention santé, pour améliorer leur qualité de vie au travail, pour réduire l’absentéisme… Les entreprises ont de nombreuses raisons de vouloir organiser des ateliers bien-être à destination de leurs salariés. Pour le praticien, organiser des ateliers est un bon moyen de se faire connaître, agrandir son réseau, et diversifier ses revenus. Mais comment s’y prendre ? Comment contacter les entreprises ? Comment réussir à décrocher un contrat avec eux ? Et comment préparer son atelier ? Voici 6 étapes pour organiser des ateliers en entreprises !

Trouver la bonne entreprise

On l’a vu dans l’introduction, de nombreuses entreprises prennent conscience de l’impact du bien être de leurs salariés sur la rentabilité et la productivité au travail. En tant que praticiens en médecines alternatives et complémentaires, vous avez un grand rôle à jouer dans le changement des mentalités. Si vous aimez et avez des facultés pour partager vos connaissances de manière concrète, simple et ludique, vous pouvez proposer des ateliers en entreprises !

Vous comprendrez donc que toute entreprise est potentiellement intéressée par ce type de prestation, même si il peut être bon de viser des entreprises avec un certain chiffre d’affaire quand même afin qu’ils puissent s’offrir vos services.

Chez Medoucine, nous faisons régulièrement appel aux thérapeutes du réseau pour leur proposer d’animer des ateliers pour des entreprises partenaires. Pour cela, il suffit de répondre à nos appels d’offres !

“ Même si on a jamais la garantie d’être retenus à la fin, répondre à l’appel d’offre en tant que thérapeutes du réseau Medoucine nous permet tout de même de réfléchir à notre atelier. Rien ne nous empêche ensuite de se resservir de ces réflexions pour d’autres choses !” témoigne Céline Mestre, intervenante en entreprise et sophrologue du réseau Medoucine.

Penser “réseau”

Encore une fois, pour trouver des entreprises à prospecter, il n’y a pas de secret : il faut développer son réseau ! Avoir du réseau est primordial pour toute activité, et il en va de même dans l’organisation d’ateliers en entreprises. Il existe de nombreuses fois où, au détour d’une conversation, d’une rencontre, ou d’un dîner, on peut saisir l’opportunité d’obtenir le contact de la bonne personne dans une entreprise qui pourrait être intéressée par une offre d’atelier bien-être.

“Si la pratique d’une médecine alternative est une reconversion, on peut par exemple contacter son ancienne boîte (si on l’a quittée en bon terme évidemment ;) )” nous rappelle Céline Mestre.

Approcher l’entreprise

Il y a aujourd’hui de nombreux moyens de communication, et penser “réseau” signifie souvent aujourd’hui “réseau social”. Cependant, essayer de penser “réseau” au sens large peut être un atout de nos jours car même si les réseaux sociaux sont très utiles et efficace pour faire grandir une activité, le réseau physique est, quand à lui, une bonne manière de faire la différence !

Céline Mestre : “De nombreuses entreprises sont contactées chaque jour par les réseaux sociaux comme LinkedIn par exemple. En faisant de même, nous risquons de nous noyer dans la masse… Une des façons de se démarquer est de prendre contact en physique par exemple. Dans tous les cas, réfléchir à une façon plus originale de contacter une entreprise peut être un bon point pour la réussite de son projet”.

Comment bien se vendre ?

Avant de se vendre, une des bonnes pratiques est de se renseigner au maximum sur l’entreprise visée. Toute info est bonne à prendre, on cherche à connaître quel est notre client, la taille de l’entreprise, le nombre de salarié, les valeurs de l’entreprise, connaître les conditions de travail de l’entreprise…

Et oui, plus vous comprendrez les motivations et les enjeux de l’entreprise, moins vous aurez besoin de vous vendre !

Les 5 caractéristiques d’un atelier à succès

Se poser les bonnes questions

  • Quels sont les objectifs de l’entreprise ?

Est-ce que c’est de lutter contre l’absentéisme ou bien faire de la prévention santé ?...

  • Quels sont les profils des employés dans l’entreprise ?

Quel est le profil démographique, quelles sont les horaires des employés, ont il des gestes répété ou portent-ils des chargent lourdes ?...

  • Y’a-t-il des contraintes dans les emplois du temps ?

Est-ce que les salariés peuvent tous participer à l’atelier où certains ne peuvent pas quitter leur poste de travail ?...

  • Y’a-t-il des contraintes logistiques ?

Avez-vous accès au sein des locaux de l’entreprise à une salle assez grande pour votre atelier, à des tapis de sol, à un rétroprojecteur ou encore à des douches ?...

Trouver le bon sujet… et penser un atelier “pratique” !

Penser son atelier pour qu’il soit le plus pratique et ludique possible. Grâce à des exercices de respiration, de méditation, de sophrologie, ou encore d’auto-massage… Le but est d’aider les salariés de l’entreprise à ressentir un mieux-être immédiat pendant ou après l’atelier. En effet, en tant que praticien, vous pouvez inspirer et donner envie aux autres de prendre soin d’eux, et de leur santé !

“Pour le thème de l’atelier, je propose des idées de contenus et ensuite, c’est l’entreprise qui choisit. Souvent, je choisis des thèmes comme le stress, ou les positions au bureau, ou encore problèmes de dos. Les entreprises sont très intéressés par ce type de propositions.” Nous explique Éolide Rojo, intervenante en entreprise et praticienne en Shiatsu du réseau Medoucine.

Mesurer la satisfaction des participants après l’atelier

Terminer l’atelier par un cercle de parole (si vous n’êtes pas très nombreux), afin que chaque personne puisse témoigner par un mot ou une phrase de l’état dans lequel il se trouve après l’atelier. Si vous avez fait un cercle au début de l’atelier, vous pourrez ainsi comparer les états corporels, mental ou psychique de chaque participant et ainsi voir si il y a eu une amélioration sur la détente ou non. Vous pouvez aussi imaginer un petit test à main levée ou bien un très court questionnaire à remplir à la fin de l’atelier si les participants sont plus nombreux. Ces rapports assez simples à mettre en place sont très utiles pour vous et pour les participants afin que vous puissiez témoigner de l’efficacité de votre intervention. De plus, en vous appuyant sur ces retours, cela vous aidera à vendre votre atelier auprès d’autres entreprises !

Recommencer !

Vous avez fait votre premier atelier en entreprise ? C’était un succès ? Vous avez pu mesurer les bienfaits de votre travail sur les employés de l’entreprise, et avec eu des retours positifs ? Super ! Il vous suffit de réitérer l’expérience en vous basant sur ces premiers résultats ! Plus vous donnerez d’ateliers, plus votre réseau va s’agrandir, et plus il sera facile pour vous de décrocher des contrats pour ce type d’ateliers…

“Le seul point négatif, c’est que ce type d’atelier n’est organisé que trop rarement… Les entreprises devraient avoir des ateliers bien-être pour leurs employés tous les 15 jours !” D’après Éolide Rojo.