/ Les témoignages

Pascal Christophe, thérapeute en Hypnose du réseau Medoucine vous raconte son expérience



Pratique
: Hypnose
Ses tarifs : A partir de 90€
Sa ville : Paris
Nbr de consultations par mois: Une trentaine
Sa clientèle : Femmes, Hommes, Gestion des émotions, Souffrance au travail, Périnatalité,
Remédiation d'histoire de vie
Site internet : https://www.christophe-hypnose-paris.fr

Voir son profil sur Medoucine.com !

Quelles sont tes motivations ?


  1. L’étude et la compréhension de la psyché humaine
  2. L’hypnose et le phénomène hypnotique
  3. L’accompagnement thérapeutique

Quelles ont été tes premières actions en tant que thérapeute ?


Ce fut principalement de se faire connaître et de beaucoup parler de mon activité autour de moi. Avoir un cabinet c’est bien, encore faut-il qu’il soit rempli.


Que fais-tu pour te faire connaitre ?


Avant tout, j'ai créé un site internet !
Au début j’ai essayé de m’en occuper par moi-même mais je me suis rapidement rendu compte qu’un professionnel devait prendre le relai.
Je n’ai commencé à avoir un vrai référencement et donc des rendez-vous qu’à partir de ce moment.


Quels sont tes plus gros challenges ?


L’hypnose rentre dans le cadre des thérapies brèves, donc on doit perpétuellement trouver de nouveaux clients.
Pour certain, le bouche à oreille a tout de suite fonctionné. Pour d’autres c’est moins facile.
Il ne faut pas hésiter à se faire connaître via des actions diverses.



Conseil 1 : Comment définis-tu tes prix ?

J’ai regardé ce qui se faisait sur Paris et en fonction de mes charges..



Conseil 2 : Un cas difficile, que fais-tu ?


D’abord il faut éviter de se trouver face à ce genre de situation.
On peut déjà poser quelques questions au téléphone sur les objectifs de travail et orienter la personne si on juge qu’on ne peut rien apporter (congruence de la demande ou nécessité d’aller voir un médecin avant).
Ça m’est arrivé et dans ce moment je le dis clairement à la personne en lui expliquant pourquoi et je ne fais pas payer la séance.
Et dans un cas particulier, j’ai appelé un de mes pairs pour exprimer le malaise que j’avais eu vis-à-vis de cette situation. En discuter m’a permis d’évacuer mon ressenti.


A partir de combien de temps ce métier a pu te permettre d’en vivre ?


Je ne vis pas que de ce métier….



Conseil 3 : Comment fais-tu évoluer tes compétences
au quotidien ?

D’abord mon école propose tout au long de l’année des supervisions qui nous permettent d’échanger sur nos ressentis et sur des séances qui ont été plus dures que d’autres.
Des formations complémentaires peuvent et doivent se faire pour agrémenter ou s’ouvrir à d’autres domaines qui alimenteraient la pratique.
Beaucoup de lecture et surtout c’est nos clients qui nous permettent de progresser.


Comment te différencies-tu ?


Nous avons tous nos spécificités et les personnes qui viennent nous voir le font pour ça.
Èrickson disait : « avant tout trouvé votre propre style… ».
Pour qu’une thérapie soit efficace il faut que la personne soit en confiance. Il faut qu’il y ait une alliance thérapeutique.
Si on a besoin de s’imposer et que les autres sont perçus comme des concurrents, c’est que déjà on a un problème sur la perception de sa propre pratique.
Personnellement, quand j’ai un doute, je vais voir un hypno… et on en parle
.



Quels ont été les arguments pour te décider à adhérer à la communauté de Medoucine ?

Un rapport moyens/prix que j’ai trouvé très intéressant.
La possibilité de bénéficier d’un réseau.
Avoir accès à des supports de presse et des actions auprès d’un public varié.
Les vidéos.
Une bonne notoriété.



Penses-tu qu'il y a un avant / après depuis que tu as intégré le réseau ?

Oui ! La possibilité d’écrire des articles me plait beaucoup et j’aurais passé beaucoup de temps si j’avais dû faire la démarche moi-même auprès des supports.
Une présence sur le net qui m’a apportée des rendez-vous et des visites en plus sur mon site.
La possibilité de participer à des événements.
Toutes ces choses auraient été plus longue voire impossible à mettre en place en solo.


Recommanderais-tu Medoucine à des confrères ?

Sans l’ombre d’un doute en leur parlant de ce que j’ai énuméré à la question précédente.


Voir son profil sur Medoucine :


post-t-moignage-client--4-