/ Les témoignages

Romy Sousa, sophrologue du réseau Medoucine vous raconte son expérience


Pratiques
: Sophrologie, Hypnsose, EFT
Ses tarifs : A partir de 60 €
Sa location : Paris
Sa clientèle : Tous publics, Désir d'enfant, grossesse, jeune maman
Ancienne activité : UI Designer
Site internet : https://serenabienetre.com

Voir son profil sur Medoucine.com !

Retrouvez le témoignage de Romy Sousa en vidéo :




Pourquoi t'es-tu reconvertie dans les médecines douces ?


Après avoir effectué toutes mes études dans le web et travaillé en tant qu'UI designer, je me suis rendue compte que ce n'était pas fait pour moi, j'étais en quête de sens... C'est pour cela que je me suis tournée vers les médecines douces.


Comment as-tu trouvé tes formations ?


Je suis praticienne en Sophrologie, Hypnose et Reiki.
J'ai trouvé ma formation de sophrologie et de reiki en recherchant sur internet et en me rendant à différents salons de formation. Concernant ma formation d'hypnose, j'ai été recommandée par une amie.


Quelles sont tes motivations ?


  1. Aider les autres à grandir, à évoluer pour devenir la meilleure version d'eux-même et à s'éveiller sur le monde pour changer leur mindset.
  2. Après un burn-out, j'ai choisi d'être libre. Libre de choisir mon emploi du temps, je veux que chaque journée soit différente et enrichissante.
  3. Faire de ma passion mon métier. Passionnée de bien-être et de développement personnel, j'ai été comme "appelée", je savais et je ressentais au fond de moi que c'était MA voie.

Quelles ont été tes premières actions en tant que thérapeute ?


  1. Immatriculation de ma micro-entreprise
  1. Trouver un beau local bien situé où faire mes consultations

Que fais-tu pour te faire connaitre ?


  1. J'ai rejoint le réseau Medoucine
  2. Je rédige des articles pour le Blog Medoucine
  3. Je rédige des articles pour des partenaires de Medoucine (comme Femme Actuelle) et j'ai réalisé une interview pour le magazine digital de Marie Claire
  4. Je suis présente sur le Web grâce à mon blog, mes vidéos youtube et les réseaux sociaux

Quels sont tes plus gros challenges ?


  • Me faire connaître dans un secteur saturé à Paris
  • Trouver de nouveau client et les fidéliser
  • Trouver un lieu d'activité qui me convienne

Je me suis donc tournée vers des cabinets à partager à l’heure et vers des consultations à domicile pour les particuliers

  • Trouver des entreprises et me créer un nouveau réseau
  • M'adapter à un nouveau mode de vie après une reconversion professionnelle


Conseil 1 : Comment définis-tu tes prix ?

En faisant une étude concurrentielle ! Alignez vous sur le marché.


De quoi te sens-tu le plus démunie ?


Le manque de réseau et la solitude !
On pourrait penser qu’en tant que thérapeute on vit dans un monde de "bisounours" où tout va bien en permanence. Mais on est des êtres humains avant tout et ce n’est pas parce que nous travaillons dans le bien-être qu’il nous arrive pas de douter ou d’avoir peur… mais grâce à nos parcours on rebondit beaucoup plus vite après une difficulté, on le sait que tout est toujours parfait et à sa raison d’être.



Conseil 2 : Un cas difficile, que fais tu ?


Généralement nous n’avons pas les réponses car c’est le patient qui détient la clé !
Cependant, si la consultation atteint les limites de ma pratique, je réoriente le patient vers une personne plus qualifiée pour l’aider : un médecin ou un autre thérapeute.


Vis-tu de ton métier ?


Je n’en vis pas encore totalement. Lorsqu’on fait une reconversion professionnelle dans le bien-être il faut s’attendre à une baisse de son niveau de vie dans un premier temps, le temps de se faire connaître (on ne peut pas fidéliser une clientèle car si elle va mieux elle n'a pas besoin de nous).



Conseil 3 : Comment fais-tu évoluer tes compétences au quotidien ?

Dans nos pratiques il est important de se former continuellement. J’achète des livres, je propose également des formations en ligne...
Le fait d’écrire des articles me demande de beaucoup me documenter et j’apprends beaucoup. Il est intéressant aussi d’échanger avec d’autres thérapeutes. Je suis resté en contact avec des anciens stagiaires de formation et des formateurs.


Comment te différencies-tu ?


Par mon âge que je vois comme un avantage. J’ai voulu mixer mes compétences dans le web et dans les thérapies brèves.
Je crée des programmes en ligne comme “Apprendre à s’aimer en 30 jours” qui est un programme de Confiance en soi.
Les clients ont un accès à vie à un espace membre dans lequel je propose des vidéos conseils, des méditations guidées, des fiches pdf téléchargeables, des exercices de sophrologie…



Un petit mot sur Medoucine ?

J'ai connu Medoucine par une amie qui a rejoint le réseau avant moi et en qui j’ai entièrement confiance !

*Ce n'est pas un simple annuaire de thérapeute ou l'on peut prendre rendez-vous en ligne.

Nos compétences et expériences sont vérifiées (avis clients et professionnels). On doit montrer patte blanche pour entrer dans le réseau !
C’est un réel plus qui nous permet de nous différencier d’autres praticiens peu scrupuleux.
De plus, le fait de pouvoir écrire des articles de blogs m’a beaucoup plu. On bénéficie d’un réel accompagnement avec les équipes qui sont vraiment top ! et pas seulement lors de l'inscription.
Medoucine nous offre de belles opportunités : salons, ateliers...




Une recommandation pour d'autres praticiens ?


Je suis entré dans le réseau dès le début de mon activité, ça a été une évidence.
Je pense que pour d’autres praticiens déjà installé depuis un certain temps, il doit y avoir un avant et après Medoucine, car ils ont peu de temps pour s’occuper de leur communication.

On entre vraiment dans un réseau presque familial. On essaye de se rencontrer dès que possible. On est bien guidé pas à pas à chaque étape de la création de notre profil au développement de notre activité (par des coaching...). C’est une communauté pleine de promesses qui s’étend au niveau national !

C’est une belle visibilité dans le monde presse et télévision avec l’interview de Solange par exemple. Cela permet une reconnaissance et montre le sérieux des médecines douces.

Avec dans l’avenir certainement des lieux d’accueil pour des consultations, des ateliers et pourquoi pas son propre salon du bien-être !


Voir son profil sur Medoucine :


post-t-moignage-client--7-